Les propositions en cas de faillite à Montréal et à Laval

En cas de faillite à Montréal, le tribunal compétent engagera la procédure de faillite en convoquant les débiteurs et les créanciers et, à moins que le débiteur ne puisse prouver que la dette a été éteinte, déclarera la faillite. Le registre du commerce sera immédiatement informé de la faillite, qui sera ensuite publiée dans le Journal officiel et dans la feuille officielle du commerce. Le bureau d’exécution des faillites procédera à l’inventaire des actifs mis en gage de la faillite qui seront mis en liquidation afin de rembourser les créanciers. En cas d’absence d’actifs, le juge clôturera la faillite, si aucun créancier ne demande la poursuite de la procédure dans le délai fixé. Les créanciers recevront un certificat d’insuffisance d’actifs, un document attestant la dette en leur faveur.

Les conséquences de la faillite à Montréal dépendent du statut. Pour les personnes morales, l’entreprise sera fermée et la société sera radiée du registre du commerce. Les actifs mis en gage seront liquidés et utilisés pour rembourser le créancier dans la mesure du possible. Si les créanciers et le débiteur s’entendent sur la dette : c’est à dire, le montant et le calendrier, la faillite peut être évitée. Dans ce cas, le débiteur et le créancier doivent demander une procédure de concordat devant le tribunal en soumettant un projet de convention.

Contrairement à l’arrangement avec les créanciers, qui est une procédure d’insolvabilité autonome, la proposition de faillite à Laval est l’un des moyens par lesquels la faillite peut être clôturée au moyen d’un accord entre le failli ou un tiers et les créanciers, à condition que certaines conditions soient remplies. Dans le cadre défini par le législateur, la proposition de concordat peut être présentée par un ou plusieurs créanciers ou par un tiers, avant même de rendre le bilan exécutif, à condition que les données comptables et autres informations disponibles permettent au syndic d’établir une liste provisoire des créanciers du failli à soumettre à l’approbation du juge.

En ce qui concerne le contenu de la proposition de faillite à Laval, et conformément aux dispositions, elle peut prévoir la subdivision des créanciers en catégories, en fonction de leur situation juridique et d’intérêts économiques similaires, ou un traitement différent des créanciers appartenant à des catégories différentes, avec indication des motifs. La proposition peut également opter pour la restructuration de la dette et le règlement des créances sous quelque forme que ce soit, et prévoir que les créanciers prioritaires ne peuvent être satisfaits en totalité, à condition que le plan prévoie que leur satisfaction ne soit pas inférieure à ce qui est réalisable en raison de leur rang préférentiel par rapport au produit en cas de liquidation, compte tenu de la valeur marchande attribuable aux actifs ou aux droits. Il demeure entendu que le traitement établi pour chaque catégorie peut ne pas avoir pour effet de modifier l’ordre des causes légitimes de priorité. La proposition doit être soumise au juge qui doit évaluer le rituel de l’arrangement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

× 2 = two